Modern Architecture

Nos solutions de valorisation

Notre groupe intervient sur l'ensemble de la chaîne de valeur de la gestion des déchets, depuis la collecte et le recyclage, jusqu'à la commercialisation des matières premières recyclées. Découvrez nos solutions de recyclage sur cette page.

Rien ne se perd, tout se recycle...

Chaque jour, nous innovons avec nos solutions de recyclage pour donner une nouvelle vie aux déchets, plastique, verre, métal, papier… et ainsi agir en faveur de l'environnement.

Nos méthodes de valorisations en fonction du déchet traité

dechets_vert.jpeg

La Valorisation 

par Ruvalor

Les déchets verts

Deux modes de valorisation sont proposés pour ces déchets issus des déchèteries et des activités d’entretien des espaces verts :


• Le compostage, afin de permettre le retour au sol des matières organiques. Le compost produit répond à la norme NFU 44-051 (norme applicable au compost de matières végétales) pour être utilisé comme matière fertilisante en agriculture. 


• La valorisation énergétique : après broyage et criblage, les déchets verts sont utilisés comme combustible de substitution en remplacement des énergies fossiles classiques. Ils sont acheminés sur les chaudières biomasse de Pierrelatte ou Gardanne principalement.

shéma valorisation.gif
Capture d’écran 2022-04-29 à 16.11.53.png

La Valorisation 

par Ruvalor

DIB encombrants

Le tri s’impose comme le préalable indispensable.
Il s’effectue directement sur site grâce au tri des valoristes et pelle hydraulique.
Les déchets sont alors regroupés par catégories et chacun suit le processus habituel de sa filière

gravats.png

La Valorisation 

par Ruvalor

Gravats

• La valorisation des gravats débute par la séparation d’éventuels métaux à l’aide d’électro-aimants et l’élimination de plastiques avec des souffleurs d’air.
• Les matériaux inertes, qui représentent le volume le plus important de ces gravats, sont ensuite isolés. Des tris manuels peuvent aussi avoir lieu selon la nature et la complexité du mélange des déchets.
• Les gravats inertes obtenus sont dirigés vers le centre de traitement. Concassés puis criblés, ils passent ensuite par une trémie de réception. Une grille retient les gravats jugés encore trop volumineux.
• Selon les équipements et les techniques utilisées par les professionnels, les matériaux peuvent subir un dernier tri pour séparer encore mieux les composants (béton, pierre, brique...).
Une ultime étape permet d’affiner les granulats pour les adapter à leur future utilisation :
• Composition du béton.
• Remblai ou terrassement.
• Sous-couche routière.
• Gravier d’assainissement.

Image de Alexandre Jaquetoni

La Valorisation 

par Ruvalor

BOIS

Une fois collectés sur les chantiers, dans les usines, les grandes surfaces ou les déchetteries, les bois

de classe A sont triés pour être nettoyés de leurs impuretés puis broyés en fins copeaux.

Le granulat obtenu sert ensuite de combustible, notamment pour alimenter les chaufferies ou les

réseaux de chaleur.

Les bois de classe B suivent exactement le même processus, mais leur valorisation diffère : ils sont

utilisés pour fabriquer des panneaux de particules, que l’on retrouve dans les meubles ou les

matériaux de construction.

Ils servent aussi à concevoir du bois aggloméré.

Image de David Hofmann

La Valorisation 

par Ruvalor

FERAILLES

Les ferrailles et métaux sont triés par catégorie en fonction de leur composition. Cette opération

s’effectue au sein de notre centre de tri magnétique qui sépare automatiquement les différents

matériaux. Ils sont ensuite découpés, compactés puis vendus sous différentes formes sur le marché

des matières premières secondaires

 

Les métaux et ferrailles seront triés sur le site de RUVALOR MOUGINS

Ils seront ensuite broyés sur l’unité de RUVALOR La Sarrée avant d’être envoyé pour valorisation dans

une aciérie comme celle d’Arcelor à Fos.

Les ferrailles seront rachetées conformément au prix dans le BPU.

BATTERIE-AU-PLOMB4-768x1024.jpeg

La Valorisation 

par Ruvalor

BATTERIE

Pour être correctement recyclées, les batteries sont tout d’abord vidées de leur acide, destiné à subir un

traitement par neutralisation dans des centres spécialisés. Une fois cette opération réalisée, les batteries

sont broyées pour pouvoir procéder aux différentes étapes du recyclage :

• Le plastique, le plomb et autres éléments sont séparés,

• Le plomb et les parties métalliques sont fondus avant d’être réutilisés,

• Le polypropylène qui compose l’enveloppe plastique de la batterie est lavé puis transformé en

granulés. Ils serviront à composer de nouveaux emballages.

Pots de peinture en aérosol

La Valorisation 

par Ruvalor

AEROSOLS

Les aérosols peuvent entrer dans deux catégories :

• Déchets Industriels Dangereux (D.I.D.),

• Déchets Industriels Non Dangereux (D.I.N.D.).

Le produit actif contenu dans l’aérosol détermine à quelle catégorie de déchet il appartient. Le gaz propulseur présente aussi un danger car il peut être facilement inflammable. Pour ne pas polluer l’environnement, il est donc interdit de jeter les aérosols dans la nature. Et pour recycler les aérosols, quelques règles doivent être respectées.

Il faut d’abord s’assurer que la bombe est réellement vide et ne contient plus de gaz propulseur résiduel avant de traiter l’aérosol en tant que déchet métallique. Les aérosols qui présentent un symbole indiquant un danger subissent un traitement spécifique pour être décontaminés. Mais globalement, tous ces récipients sont retraités à l’exception de ceux affichant une tête de mort. Ces derniers doivent suivre un traitement spécifique en étant confiés à une entreprise spécialisée qui gère les DTQD (Déchets Toxiques en Quantités Dispersées). Majoritairement employés par les professionnels, ces déchets disposent du plan d’élimination des déchets industriels spéciaux, prévu dans le cadre des déchets dangereux.

Que devient une bombe d’aérosol recyclée ?

• L’acier présent dans les aérosols est recyclé pour fabriquer différents objets : canettes, boîtes de conserve, pièces

automobiles...

• L’aluminium permet de produire de nouvelles bombes aérosols, des fenêtres, du papier alu, des canettes...

La Valorisation 

par Ruvalor

HUILES LUBRIFIANTES

Deux solutions existent pour le recyclage de ces huiles usagées :

• La valorisation énergétique par incinération pour produire de l’énergie,

• La régénération pour produire un nouveau lubrifiant.

Pots de peinture

La Valorisation 

par Ruvalor

PEINTURE, COLLE, MASTIC

Après avoir été collectés, les différents produits sont stockés en fûts ou en bac de rétention et mis à

l’abri. Les solvants sont triés en fonction de leur composition chimique et séparés des emballages

en vue de leur retraitement.

Ensuite, une entreprise spécialisée assure le transport vers un centre de traitement et fournit un

bordereau de suivi des déchets dangereux (BSDD).

Une fois acheminés dans une filière adaptée aux déchets dangereux, on procède à un traitement

physico-chimique ou par évapo-incinération pour séparer les différents constituants.

Ce procédé permet d’obtenir de nouveaux constituants :

 Les liants.

 La résine.

 Les pigments.

Les résidus qui ne peuvent être régénérés, notamment les boues de peinture, sont incinérées en usine

ou en cimenterie et deviennent une source d’énergie.

Les composants issus de la valorisation servent à approvisionner les différentes filières en matières

premières recyclées. Objectif : fabriquer de nouvelles peintures, solvants ou diluants.